Je me tire du lit, les yeux encore brouillés j’essaie de faire ma première tasse de café… que je bois assis dans mon corps crispé qui ressent ce liquide chaud couler dans mes veines, pour atteindre et réveiller chacun de mes organes à commencer par ma tête !

Un effet relativement rapide de la caféine qui fonctionne le temps de démarrer la journée, mais qui semble être éphémère… et c’est reparti pour un autre café, et encore un, et ce jusqu’au soir où enfin je retrouve mon lit

Serai-je dépendant au café, ou à mon lit, car je suis toujours fatiguée et je ne comprends pas pourquoi. Je ne cerne même plus si c’est mon corps qui est fatigué ou si c’est ma tête, oui bien peut être les deux…

Pour faire simple, la fatigue peut avoir deux types de causes, des causes physiques, ou bien des causes mentales. Et pour compliquer le tout, ces causes se relient.

On peut dire de la fatigue physique, qu’il s’agit d’une fatigue musculaire essentiellement due à un effort physique qui a mis en action tout le corps. Epuisé, le corps a besoin alors de se reposer, de se ressourcer et de se régénérer.

Quant à la fatigue mentale, on peut la définir comme une lassitude. Le stress y est pour quelque chose. De nos jours, nous sommes constamment stimulés. C’est comme si nous étions constamment en train de conduire. Or, la sécurité routière nous conseille de s’arrêter toutes les 2h au moins 15 min.
C’est exactement la même chose dans nos quotidiens qui défilent à toute allure. Et, à l’image de notre corps épuisé, notre mentale a également besoin de se reposer, de se ressourcer pour compenser une fatigue.

Lorsque nous ressentons une fatigue physique, il en va de soi de se reposer, autrement dit d’éviter tout activité éprouvante. Et en général, c’est suffisant. Mais nous ne pensons pas systématiquement à bien se nourrir et à apporter les aliments nécessaires à la récupération physique. Commençons par la base, avoir une alimentation correcte et manger un peu de tout. Puis compenser ses pertes en eau, c’est-à-dire, boire au moins 1,5L à 2L par jour. N’oublions pas que nous sommes composés de 60% d’eau ! et que toute réaction chimique dans le corps nécessite une molécule d’eau !
Une alimentation riche en calcium et en potassium, afin de redonner de la force et de la tonicité aux muscles épuisés. Et sans oublier nos bonnes protéines animales (riches en protéines, en fer, en B12) de bonnes choses pour ressourcer nos muscles. Remarquons que le fer est un antifatigue par son rôle dans la composition des globules rouges, elles-mêmes qui iront oxygéner nos tissus. Autrement dit, si je me sens fatigué comme presque « essoufflé » alors que je ne fais rien d’extraordinaire, c’est que probablement je manque d’oxygène et donc de fer ! Pour finir, apporter les bons sucres à nos muscles par les céréales complètes, riches en glucides complexes, qui est une source d’énergie à long terme, mais surtout riches en magnésium et en vitamines du groupe B.

Bizarrement, ses mêmes astuces seront bénéfiques lorsque ce sera une fatigue mentale qui nous gagne. Car notre cerveau n’est plus ni moins qu’un muscle, qui a besoin d’exercice, de repos, d’eau, d’oxygène, et d’aliments !

Toutes ses bonnes pratiques alimentaires aideront à reprendre le chemin de la sérénité et d’une énergie retrouvé.
Nous pouvons l’accompagner de quelques plantes et tisanes car la phytothérapie trouve tout son intérêt dans le bien-être moral et physique :
Pour une fatigue passagère, on ira retrouver du tonus dans par exemple : Le Camu Camu Myrciaria dubia, pour la teneur la plus forte en vitamine C ; la Guarana Paullinia cupana,  pour sa teneur en caféine ; Rhodiola Rhodiola rosea, pour son action en faveur du tonus intellectuel.
D’autres plantes peuvent être également conseillées en cas de grosse fatigue due au stress qui pourrait se traduire par de la nervosité, et de légère déprime.

Ainsi, pour lutter contre la fatigue, qu’elle soit morale ou physique, il est bon dans un premier temps d’en prendre conscience, puis de mettre en place quelques petits rituels :

  • Un activité physique régulière, reposante, déstressante, qui permet de se ressourcer, se réoxygéner, de faire une pause.
  • Une alimentation variée et équilibrée, riches en aliments nutritifs pour maintenir nos muscles et notre cerveau en bon état général ;
  • Demander de l’aide à nos amis les plantes !

La fatigue n’est pas une fatalité, il est important de la prévenir, mais surtout de la traiter avec un professionnel de la santé, qui est le seul à apprécier son ampleur.  Car « la fatigue » est un mot derrière lequel peut se cacher énormément de choses.  Cet article parle d’une fatigue passagère, et donne quelques pistes pour la prévenir, mais surtout de savoir comment la déceler. Ainsi, la première étape à lutter contre la fatigue c’est de se mettre debout face à elle !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.