Mais au fait pourquoi on mange ?

« Parce qu’on a faim », dirait l’un. « Parce que c’est bon ! » dirait l’autre. « Mais non, pour vivre » affirme le dernier… « Parce que ça fait plaisir « . « Pour voir nos amis ». « Pour grandir ». « Pour être en bonne santé ». « Pour avoir de l’énergie. »
Tant de réponses ! Mais alors, lesquelles sont correctes ?

Nous pouvons distinguer deux catégories de réponses… Des réponses qui sont de l’ordre de la santé, du développement et de la croissance. Et des réponses qui font référence au plaisir, la convivialité et le partage.
Alors laquelle des catégories est valable ? Pourquoi mange-t-on réellement ?

Revenons à l’essentiel. L’être humain est avant tout un animal. Et les animaux eux, passent leur temps à chercher à manger. Ils vivent pour manger. Or, l’être humain a évolué depuis, il ne se contente plus de vivre pour manger. Cet animal doué de conscience, l’Homme possède alors des buts à atteindre, des objectifs et des valeurs vers lesquelles il se dirige dans la vie. Ainsi, l’Homme a inversé la donne et se retrouve à manger pour vivre. Ce qui s’apparente aux réponses de la première catégorie. Nous mangeons pour avoir de l’énergie, assurer une bonne croissance et maintenir une bonne santé, afin de pouvoir atteindre nos buts et objectifs de vie.

Par ailleurs, les êtres humains se distinguent des animaux par leur sociabilité. Nous ne pouvons négliger la part sociale conviviale et affective de notre alimentation.
On se rappelle tous des bonnes crêpes de notre grand-mère. Nous apprécions tous voir nos amis et papoter avec eux autour d’un bon petit repas. Nous aimons tous partager nos plats et transmettre à travers eux nos cultures et nos coutumes. Sans oublier les entreprises qui signent leurs plus gros contrats lors d’un déjeuner d’affaire, en dégustant un plat gastronomique raffiné. Le côté plaisir, affectif, culturel de l’alimentation est bien là.

Ainsi toutes les réponses sont justes. Il n’y a pas de mauvaises réponses. La seule serait de privilégier ou substituer une part à l’autre. Ne penser qu’au côté calorique, énergique, santé de l’alimentation et oublier le côté plaisir, affectif et culturel. Ou bien, négliger voire ignorer les bienfaits de l’alimentation au profit du plaisir absolu.
 
C’est pourquoi il est important de redonner une juste valeur à chaque part, et de trouver le bon équilibre entre le plaisir et la santé.
L’équilibre alimentaire signifie manger de manière variée et diversifiée. Nous pouvons donc ajouter une nouvelle notion, celle de l’équilibre entre le plaisir et la santé. Et ainsi, manger en toute connaissance de cause et en pleine conscience nos repas et aliments.


Nous mangeons car nous voulons vivre à atteindre nos objectifs de vie et rendre plus vivante nos vies !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *